L’UNSA-SDIS de FRANCE est un syndicat réformiste avec une forte présence de cadres. Ni adepte du refus systématique, ni soupçonnable de complaisance, l’UNSA prône et pratique un syndicalisme réaliste et pragmatique.

4ème force syndicale de la fonction publique territoriale et en constante progression, l’UNSA est l’un des 5 syndicats représentatifs.

A ce titre l’UNSA est donc en capacité de porter ses revendications, car nous siégeons :

  • Au Conseil Commun de la Fonction Publique (CCFP),
  • Au Conseil Supérieur de la Fonction Publique Territoriale (CSFPT),
  • A la Conférence Nationale des Services d’Incendie et de Secours (CNSIS),
  • Ainsi qu’aux réunions de dialogue social du Ministère de l’intérieur et de la Direction Générale de la Sécurité Civile (DGSCGC).

 

Découvrez notre profession de foi :

Pour les officiers, nous voulons une filière attractive et de la reconnaissance !

Nous revendiquons :

  • L’arrêt de la surcotisation liée à la prime de feu.
  • Le déplafonnement des années de bonification au prorata des années surcotisées.
  • Le maintien, au prorata, des années de bonification en cas de reclassement/reconversion.
  • Le maintien de la catégorie « active » pour tous les cadres sapeurs-pompiers.
  • La réaffirmation de l’officier de sapeurs-pompiers dans son rôle de Commandant des Opérations de Secours (COS).
  • Un financement pérenne et permanent de l’ENSOSP par le CNFPT.

Pour la catégorie B

  • La mise en place, au quotidien, d’un officier de garde (POJ>9) et d’un chef de groupe.
  • L’attribution d’une NBI pour éviter l’effet « décote » entre le grade d’adjudant et la catégorie B.

Pour la catégorie A

  • La suppression de l’examen professionnel de commandant.
  • Le calage des grilles indiciaires sur celles de la filière technique, à l’instar de la catégorie C.
  • L’application des grilles types PPCR pour les commandants et les lieutenants-colonels.
  • La prise en compte de l’examen professionnel de commandant dans les critères d’accès aux FAE de chef de groupement.
  • L’élargissement du nombre d’emplois supérieurs de direction dans les SDIS de catégorie A et B.

Pour le SSSM

Révision du référentiel « Secours à personnes »

  • Une profonde réforme du secours d’urgence aux personnes avec un positionnement des sapeurs-pompiers et une reconnaissance de leurs rôles et missions.
  • L’assertion dans le CGCT des missions de secours d’urgence comme mission de droit des SDIS.
  • La fin de la régulation médicale systématique.
  • Création des rôles et missions des personnels SSSM au sein des CODIS.
  • La mise en place de plateformes uniques de réception des appels d’urgence : le 112.
  • La création d’un cadre d’emploi pour les vétérinaires et les psychologues SPP.

 

 

Cet article [Élections CAP A & B] L’UNSA, l’alternative pour les officiers est apparu en premier sur UNSA-SDIS | Syndicat pompier et PATS des SDIS de France.